Accueil > Qui sommes-nous ? > Actualités > Article Actualités > L'entrepreneuriat féminin à l'honneur
L'entrepreneuriat féminin à l'honneur

 

EPA Ile-de-France soutient la semaine de sensibilisation à l'entrepreneuriat féminin organisée du 9 au 14 mars 2015

actu epaidf entrepreneuriat fminin

 

Du 9 au 14 mars 2015 se déroulera la 3ème édition de la Semaine de sensibilisation des jeunes à l'entrepreneuriat féminin. Lors de cette semaine, des femmes entrepreneures iront à la rencontre des jeunes dans des établissements scolaires. A cette occasion, elles leur présenteront leur métier, leur transmettront l'envie d'entreprendre et diffuseront une image fémine de l'entrepreneuriat.

 

EPA Ile-de-France soutient cette initiative qui fait écho à ses propres programmes de sensibilisation à l'entrepreneuriat. Un des objectifs des programmes EPA est de donner confiance et d'ouvrir de nouvelles perspectives aux jeunes : alors que seulement 30% des PDG sont des femmes en France, 57% des PDG de Mini Entreprises-EPA franciliennes sont des filles ! Dans le programme Mini Entreprise-EPA les jeunes se répartissent en services. Grâce à cette organisation, il s'initient à un métier et découvrent qu'il peut être réalisé indifféremment par une fille ou un garçon.

"Leur avenir, les jeunes filles des projets ME EPAIDF, y pensent et se l'imaginent. Le fait de prendre un poste à responsabilités (PDG, directrice de service...) leur permet de découvrir des compétences et de s'affirmer. Elles savent mieux, après cette expérience,  décider de leurs orientations car tout leur semble désormais possible." déclare Evelyne CARAFFINI, directrice régionale de l'association EPA Ile-de-France.

Découvrez quelques témoignages de ces filles PDG...

 

Témoignage de Charlotte COTTENCIN, PDG de la Mini Entreprise-EPA WebCache au Collège de la Dhuis à Nanteuil-les-Meaux (77)

"Nous étions deux filles à postuler pour le poste de Présidente Directrice Générale. Nous avons tout d’abord fait un discours où nous décrivions nos motivations, puis tous les membres de la mini-entreprise ont voté et j’ai été élue. Mon entourage a été très fier que j'obtienne ce poste. Ce qui m’a rendue le plus fière était de voir notre produit terminé et de lancer la production car nous avons beaucoup travaillé dessus et nous nous sommes beaucoup investis. Je ne parlerai pas donc de «Â ma plus belle réussite » mais de «Â notre plus belle réussite »."

 

Témoignage d’Ania Atek, DG de la Mini Entreprise-EPA Natural Young Beauty au Lycée Auguste Blanqui à Saint-Ouen (93)

"J’ai passé un entretien d’embauche. J’ai mis en avant ma volonté de travailler en équipe, ma capacité à être force de proposition et à pousser les gens à donner le meilleur d’eux même. Je suis très contente d'avoir obtenu ce poste même si ce n'est pas toujours facile de travailler en équipe, de ne pas s’emporter, de comprendre l’autre pour être finalement capable de faire des compromis. Malgré ces difficultés, j'ai réussi à gérer l’équipe, à motiver mes collaborateurs et à faire avancer ma Mini Entreprise. Grâce à ce projet, j'ai appris à parler en public, à argumenter et à aller vers autres, en contactant la presse par exemple."

 

Témoignage d’Eva Baron, DG de la Mini Entreprise-EPA du collège Jean Perrin au Kremlin-Bicêtre (94)

" J’ai postulé au service direction car j’aimais l’idée de diriger une entreprise. Dès le début, avant même que nous soyons répartis en services, j’avais tendance à prendre les initiatives et à répartir le travail entre les élèves. J’ai appris de ce poste à être patiente, à savoir faire la part des choses, à prendre des décisions et à régler les disputes.  Au début du projet, je n’avais pas confiance en moi. Au fur et à mesure j’ai pris confiance et j’ai de plus en plus d’ambition pour notre projet. Ma plus belle réussite a été de présenter à l'oral notre projet lors de l'Assemblée Générale. Il y avait du monde et c’était intimidant mais j’ai réussi.

Plus tard, je voudrai être médecin. Même si la mini-entreprise n’est pas directement en lien avec ce métier, ce projet nous apprend des choses générales sur le monde du travail : prendre des responsabilité, avoir des missions à remplir, travailler en équipe…"

 

Témoignage de Hajar El Marzkioui, PDG de KIDDY MOTS du collège Paul Cézanne  à Mantes-la-Jolie (78)

" Etre PDG peut s'avérer très compliqué et demande beaucoup de qualités. L'équipe doit être très investie pour que l'entreprise avance. Si un membre de l'équipe ne fait pas son travail, cela ralentit la création du produit et le développement de la mini entreprise. Mon rôle est donc de faire en sorte que chacun puisse assurer les fonctions qui lui ont été confiées. En cas de problèmes, je dois gérer les conflits pour que nous restions une famille soudée. je dois aussi les aider et même réaliser des tâches avec eux quand il sont en difficultés. En bref, je suis là pour les secouer, les booster mais aussi les encourager, leur remonter le moral et les féliciter !

Une femme peut pratiquer ce métier sans aucun problème. Je me sens à l'aise au sein de la Mini Entreprise sans pour autant me sentir supérieure à mes camarades car nous formons une petite famille. Sur le plan personnel, cela me valorise et me donne de l'assurance. Je me dis que plus tard, j'aurai moi aussi mon rôle à jouer dans le métier que j'ai choisi. Le fait que je sois une femme ne sera pas un obstacle, parce qu'on m'aura déjà confié des responsabilités."